L’équipe de gestion d’un projet web

Bien que l’expression Product Management soit apparu récemment pour montrer que la gestion de projet reste une discipline à part entière, nous sommes conscients que tout projet qui se veut réussi nécessite de suivre des étapes, depuis l’idée jusqu’à la phase de conception, de test, de mise en production et éventuellement de maintenance. Par exemple, pour mener à bien la construction d’une maison, il faut élaborer un plan, définir un budget, mettre en place une équipe, établir un chronogramme ou emploi du temps. C’est donc tout ceci que prend en compte la gestion de projet.

Dans le domaine de l’informatique et du développement logiciel, c’est pareil. On parle dans ce cas de gestion de projet web.

Définitions

Un projet c’est un process qui a un début et une fin et qui aboutit à une réalisation concrète (un produit, un service…). On entend donc par projet web, tout process impliquant des compétences informatiques web. Ici, nous ne ne parlerons que d’une infirme partie de la gestion de projet (cliquez ici si vous souhaitez en savoir d’avantage). Comme le titre de l’article est assez éloquent, il s’agira de vous faire découvrir comment sont constituées les équipes que nous mettons en place pour gérer les projets web qui nous sont confiés. Mais avant la constitution, il est primordial de respecter certaines étapes.

Les préliminaires pour monter l’équipe de projet

Avant toute chose, il faut une définition d’un cahier des charges. Le cahier des charges (CDC) est un document contractuel à respecter lors d’un projet web. Il permet au maître d’ouvrage (client) de faire savoir au maître d’oeuvre (prestataire) ce qu’il attend de lui lors de la réalisation du projet. Dans le meilleur des cas, le non respect du délai et des spécificités définies entraîne des pénalités.

Le cahier des charges donne globalement une idée des compétences à prendre en compte pour constituer l’équipe du projet. En effet, les compétences à mettre en oeuvre doivent être pour toute agence web une préoccupation majeure. Tout comme un immeuble peut s’écrouler faute d’ingénieurs ou d’ouvriers qualifiés, il en est de même pour un projet web. Ces compétences doivent non seulement être différentes mais aussi et surtout complémentaires. Nous verrons dans la suite en quoi cela reste un gage de réussite.

Ensuite vient l’étape du devis. C’est une étape assez importante car elle permet de limiter ou non les ressources qui entreront dans la réalisation du projet web comme le cas de la main d’oeuvre humaine. Le plus souvent le devis final retenu est réalisé en conformité avec le budget du client. Il est donc possible d’enlever parfois certaines fonctionnalités pour se conformer à ce budget. Bien sûr, ces dernières pourront être intégrées dans une mise à jour ultérieure.

Ainsi, une fois les contraintes du projet et les attentes du client cernées, l’on pourra constituer facilement l’équipe du projet web.  Comme évoqué plus haut, plusieurs profils doivent y intervenir. Dans la plupart des cas on peut retenir l’équipe suivante :

Le responsable de projet

Comme l’indique son nom, un chef de projet, est la personne qui, au sein d’une organisation ou d’une équipe, est en charge de la conception et de l’exécution du projet. Plus précisément, le chef de projet a en charge : la planification, la budgétisation, le pilotage et le reporting d’un projet.

Chef de projet technique

Le chef de projet technique web met en œuvre le développement informatique du projet et doit garantir la qualité technique de l’application en veillant au respect des charges retenues. Il supervise donc une équipe constituée d’infographiste, graphiste et développeur. Les deux premiers termes bien qu’ils s’apparentent sont nettement différents. en effet, à la différence d’un infographiste exécutant dans la plupart des cas, le graphiste est créatif. En fait, l’infographie c’est tout ce qui touche au visuel, fait sur ordinateur. Le mot « graphisme » a plus une connotation artistique. On peut donc être graphiste sans avoir jamais touché un ordinateur. C’est l’exemples de nos imprimeurs traditionnels. Dans tous les cas, l’idée est de produire une maquette web sur laquelle doit se baser le développeur pour travailler.

Mais il ne suffit pas que de réaliser le projet web. En effet, il sera question d’optimiser sa rentabilité. Ce volet qui reste aussi un des points cruciaux relève de la fonction du web marketeur.

Le webmarketeur

 Le métier webmarketeur fait partir du domaine marketing. Il  doit élaborer et adapter une stratégie de communication internet cohérente, qui répond aux besoins du client à travers l’optimisation des stratégies marketing, la mise en place des outils de marketing adéquats comme par exemple le référencement SEO dont nous avons déjà abordé dans cet article. L’objectif est de générer et d’accroître le nombre de visiteurs sur le site, et donc ses ventes.

Bien souvent, le webmarketeur est amené à collaborer avec un rédacteur web, un ergonome et/ou un traffic manager.

Pour un projet web moins complexe, le schéma peut se limiter à un niveau : le responsable de projet, le/les développeur(s) et le graphiste.

On comprend clairement la notion de complémentarité entre les différents intervenants dans un projet web et surtout son utilité.

Par ailleurs, la croissance du secteur de la création d’application web a attiré beaucoup d’opportunistes. En effet, des sociétés spécialisées dans des secteurs n’ayant aucun rapport avec le web se font passer pour des agences web. Le jeu est simple. Ces entreprises qui se taillent parfois une grande part du marché, reposent uniquement sur des « petits génies de l’informatique », ou sur des « hommes machines » employés  à dupliquer des thèmes toute la journée. Ce qu’il faut retenir c’est que cela constitue un frein pour tout projet web qui se veut évolutif. Dans ces genres de cas, le projet est laissé sans suivi et demeure statique.

En gros, confiez votre projet web à ceux qui savent de quoi ils parlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *